Pourquoi les développeurs détestent-ils le low-code ?


Le développement low-code est une technique très en vogue dans le secteur de la création d’applications.

En termes simples, il s'agit d'une plateforme permettant aux personnes qui ne sont pas des experts informatiques de créer des applications sans passer par la programmation manuelle.

C’est un outil qui permet de développer rapidement des applications et en même temps de réduire le codage manuel. Toutefois, il faut savoir que les développeurs n’apprécient pas forcément l’utilisation de cette plateforme de développement low-code. Découvrez ci-après quelles en sont les raisons


Le principe de fonctionnement du low-code


La plateforme de développement low-code est un logiciel qui permet de créer des applications par le biais de la configuration des fonctions et des interfaces utilisateur graphiques, plutôt que via le système de programmation traditionnelle.

C’est l’outil idéal pour les personnes qui n’y connaissent rien en développement.

Il leur suffit de « glisser-déposer » les modules et le tour est joué.


L’avantage est qu’elle réduit la quantité de codage manuel requis lors de la création des applications. Ainsi, ces pratiques de développement sont beaucoup plus productives et permettent des déploiements accélérés.

La plateforme assure également un environnement centralisé qui renforce l’automatisation de la configuration et de la maintenance. Pour ce, elle se sert de modèles de données faciles à configurer et qui permettent non seulement de supprimer les difficultés relatives à l’intégration des données, mais en plus qui facilitent l’assemblage des applications.


Les faiblesses de la plateforme de développement low-code


Malgré ses nombreux avantages, il faut cependant souligner que les développeurs n’aiment pas forcément le low-code.

En voici les raisons :


· La complexité de la maintenance

Les points faibles des outils low-code se manifestent plusieurs années après l’intégration des données. En effet, ses utilisateurs réclament des améliorations ce qui peut s’avérer complexe sur une plateforme low-code. De plus, les développeurs n’ont pas accès au code source. Ainsi, ils sont coincés dans cette architecture de type "low-code".


· Manque de personnalisation

Avec une plateforme low-code, les offres sont standardisées. Tout le monde reçoit la même chose ce qui manque de pep’s et de personnalité. En clair, le mécanisme en arrière-plan est identique pour tous, et ce, peu importe le nombre d’options de configurations ou d’habillages utilisé.

Si cela ne dérange pas certains programmeurs, pour ceux qui aiment la nouveauté, le changement et la différenciation, cela est tout à fait inadmissible.


· Une taille unique et impossible à personnaliser

Les tailles uniques constituent l’un des grands inconvénients de l’architecture low-code. De manière générale, il y a peu de choses qu’on peut personnaliser sur la plateforme. Les développeurs ne peuvent donc malheureusement pas changer les modèles ce qui empêche de satisfaire des demandes précises des services internes (marketing, commercial, direction générale etc...)


· Une configuration compliquée

Sur une plateforme low-code, le travail de configuration des logiciels a été réduit. En d’autres termes, le fait de spécifier des algorithmes ou de remplir les paramètres ne signifie pas coder, mais tout simplement configurer. Et si, la configuration peut se faire via un Smartphone ou un autre appareil mobile, notez qu’il est souvent nécessaire de manœuvrer des boutons pendant plusieurs jours pour cela fonctionne.


· Les tâches simples deviennent les plus compliquées

À l’origine, l’écriture du code permettant le maintien de la circulation des données constituait la plus grande partie du travail de développement. Ceci étant, les outils low-code, eux, ont opté pour des commutateurs ou des filtres pour effectuer ces tâches. Si pour certains, cela pourrait facilement faire l’affaire, pour d’autres , le fait de laisser aux développeurs le soin d’introduire les blocs de code n’a fait que fragiliser la sécurité, dans sa globalité.


· L’inefficacité du low-code

Les développeurs considèrent le low-code comme n’étant pas un outil efficace. Au départ, l’idée était de faciliter la création d’applications, voire de le rendre accessible à tout le monde. L’absence de code manuel fait néanmoins planer un doute quant au stockage de vos données. Qui plus est, ce sera à l’équipe de la plateforme low-code de parer à toutes les éventualités, ce qui pénalise les résultats devenus lents et surtout peu efficaces.

© 2018 par Cristal IT avec In'Up Market & Com' - Mentions légales - Glossaire Contactez-nous